"> ADIVALOR - Actualités - Traitement des déchets - EVPP - PPNU Adivalor

Actualités

Actualités

Plastiques

L’Office parlementaire d’évaluation des choix scientifiques et technologiques (OPECST), organisme commun à l’Assemblée nationale et au Sénat, avait été saisi en 2019 d’une étude sur la pollution plastique.
Le rapport, intitulé « Pollution plastique : une bombe à retardement », a été adopté le 10 décembre 2020.
Les parlementaires ont présenté leurs recommandations pour réduire la pollution plastique : sensibiliser, éduquer et impliquer les citoyens, réduire la production des plastiques, prévenir leur fuite dans l’environnement, favoriser le réemploi, rendre le recyclage plus efficient, soutenir l’acquisition des connaissances et la recherche, évaluer et contrôler l’application des lois qui intègrent des dispositions relatives à la pollution plastique et s’assurer que les lois adoptées ne soient pas en contradiction avec l’objectif de lutte contre les pollutions plastiques, promouvoir de nouvelles actions à l’échelon européen et international.
 
La solution proposée n'est pas la suppression de tous les plastiques, « l'objectif est de rationaliser leurs usages en les réservant aux applications où leurs performances leur confèrent une nette supériorité vis-à-vis des autres matériaux ». Ce crédo est développé par le Député Philippe Bolo, qui insiste sur l'indispensable hiérarchisation des usages. La réduction du recours aux plastiques doit se baser sur leurs qualités, l'intérêt de leur usage, leur durée de vie (certains produits étant utilisés quelques minutes seulement), leur risque de fuite et leur substituabilité.

Plus d’information 
http://www2.assemblee-nationale.fr/15/les-delegations-comite-et-office-parlementaire/office-parlementaire-d-evaluation-des-choix-scientifiques-et-technologiques/secretariat/a-la-une/rapport-pollutions-plastiques-une-bombe-a-retardement



PARTAGEZ