ISO 9001
International

La France accueille les experts européens de l'économie circulaire


Trois ans après l'édition lyonnaise, les membres de l'association EPRO se sont réunis en France, à Arcachon, à l'initiative d'A.DI.VALOR et de VALORPLAST, les 29, 30 et 31 mai, pour l'Assemblée Générale de l'association. Celle-ci a permis de nombreux échanges sur les pratiques européennes, en particulier sur le recyclage, l'éco-modulation ou encore l'éco-conception, ainsi qu'une journée de démonstrations techniques au champ en partenariat avec le CIPA.
En parallèle de cet événement et pour la première fois, EPRO et CIPA ont fusionné leurs forces en organisant une table ronde sur la thématique " Plasticulture et économie circulaire ", ancrant l'expertise des membres d'EPRO à ce sujet. La nécessité de mettre en place des systèmes de collecte et de gestion des plastiques usagés dans un esprit de responsabilité partagée a animé les débats : c'est un signal fort lancé auprès des pays n'ayant pas encore mis en place de tels systèmes.

EPRO rassemble les organismes en charge de la gestion de systèmes de collecte et de recyclage des plastiques en Europe.




Sommaire

Maroc : une urgence à organiser le recyclage des plastiques agricoles

Le phénomène date de plusieurs années, depuis que la région de Chtouka Aït Baha a adopté de nouvelles technologies agricoles fortement génératrices de déchets plastiques.  Des quantités importantes qui ne peuvent disparaître que grâce au recyclage : " Plus de 90% des matières plastiques sont collectées et recyclées en dehors de la ville, ce qui prive la région d'opportunités y compris en matière d'emploi ", s'indigne Lahcen Qanni, enseignant chercheur de l'Institut agronomique et vétérinaire Hassan II d'Agadir.
En effet, le recyclage de déchets plastiques agricoles peut constituer une véritable manne pour la région à condition que l'activité soit organisée et modernisée.
" Nous souhaitons attirer des entreprises dans la région afin qu'on puisse procéder à l'organisation et la gestion des déchets plastiques dans le cadre d'une économie circulaire ", corrobore  Khadija Sami, directrice régionale de l'environnement à Souss-Massa.
Même son de cloche de la part de l'Agrotech (association Agrotechnologies du Souss Massa Drâa), une structure créée à l'initiative du Conseil régional : " Nous avons la volonté de restructurer le secteur pour doter la région de moyens à même de valoriser les déchets plastiques et éviter leur prolifération ", déclare Thami Benhalima, directeur de cette association.

MAROC_062018



Voir le reportage vidéo





Sommaire


© ADIVALOR 2018 - mention légale