ISO 9001

Sommaire - Février 2004



Image non disponible DéCHETS PHYTOPHARMACEUTIQUES
Image non disponible

Equipement : Le Rinçotop, un système simple et sûr pour rincer les bidons
“Tous les systèmes de rinçage existant sur les pulvérisateurs fonctionnent avec la bouillie contenue dans la cuve”, constate Renaud Cavelier, de la Chambre d’agriculture du Gard. Or un rinçage à l’eau claire est nettement plus efficace.” C’est le point de départ de la création du Rinçotop, un système de rinçage conçu par Renaud Cavelier pour rincer les emballages produits phytosanitaires de manière rapide, efficace et peu onéreuse : il s’agit d’une poignée de nettoyeur haute pression, montée sur un double coude en inox, se terminant par une buse rotative. Le premier coude rentre à l’intérieur de la cuve de pulvérisation de manière à effectuer le rinçage au-dessus et à récupérer les eaux de rinçage à l’intérieur de la cuve. Le deuxième coude entre à l’intérieur du bidon renversé. La buse, spécialement conçue pour le rinçage, possède un angle de rotation de 360 °, ce qui permet d’arroser l’ensemble du bidon par un flux laminaire qui décape l’intérieur de l’emballage. Le système doit être alimenté par une pression de 2 à 2,5 bars sur le réseau d’eau, de manière à fournir un débit de 27 l/min : en 30 s, le bidon de 1 à 5 litres est rincé avec trois fois son volume d’eau.
Le système breveté, est fabriqué et commercialisé par la société CEDMA à Nimes (04 66 74 35 32). Plus de 1500 unités ont d’ores et déjà été vendues par le biais de distributeurs de produits phytosanitaires, dans toutes les régions françaises.
Pour plus d’informations, contacter Renaud Cavelier au 04 66 04 50 91.
A.V.

Lire la suite ...

Bilan : Collecte en Picardie : plus de PPNU que prévu
Du 4 au 6 novembre 2003 était organisée une opération de collecte de PPNU sur les départements de la Somme et de l’Oise. Elle a permis de collecter 115 t de PPNU sur la Somme et 126 sur l’Oise. Un tonnage supérieur à ce qui avait été estimé au moment de l’étude de gisement, qui s’explique pour une large partie par la multiplicité des produits en retrait du marché à l’échéance du 31 décembre 2003. Une autre part est peut-être à relier avec la grande efficacité de l’information conséquence de la forte mobilisation des nombreux partenaires, distributeurs, organismes professionnels agricoles ou non agricoles, entreprises privées, collectivités.
A .V.

Lire la suite ...

Emballages vides : Remplir le sac directement sur l’exploitation
Michel Dessus, horticulteur à La Gaude (06) a choisi d’investir dans l’achat d’un support de sac d’emballages vides afin de pouvoir y stocker ses EVPP : “J’en avais assez de voir traîner ces bidons vides sur mon exploitation, explique-t-il, autant pour la sécurité des employés ou des enfants, que pour l’environnement et la propreté. L’investissement, autour de 100 euros, est minime par rapport à l’intérêt pratique du système : sur mon exploitation de 4 000 m2, je remplis à peu près un sac de 500 l par an. Dès qu’il est plein, je l’apporte à la coopérative qui collecte les EVPP.”
C’est la Chambre d’agriculture des Alpes Maritimes qui tente de développer cette pratique, en proposant aux exploitants du département ces supports simples d’utilisation à un prix modique : il s’agit de supports du type de ceux qui servent aux sacs poubelles publics, largement généralisés ces dernières années.
A.V.

Lire la suite ...

Adivalor adhère à FARRE
Adivalor rejoint l’association FARRE en tant qu’organisme institutionnel : Adivalor est donc désormais membre actif du Forum de l’Agriculture Raisonnée Respectueuse de l’Environnement.
Soucieux de contribuer au développement d’une agriculture durable, respectueuse de l’environnement, Adivalor contribue tout naturellement, au travers de son programme d’actions, à la mise en œuvre et la valorisation des principes de l’Agriculture Raisonnée sur le volet déchets.
La priorité d’Adivalor au sein de Farre consistera à contribuer à la mise en place et à l’amélioration des exigences du référentiel en matière de gestion des déchets, plus particulièrement phytosanitaires, en cohérence avec l’organisation nationale de collecte déjà en place.
A.V.

Lire la suite ...

Europe : Récupération d’EVPP : démarrage délicat en Espagne
Le démarrage de la filière de collecte des emballages vides de produits phytosanitaires en Espagne s’avère difficile. L’association SIGFITO, créée en février 2002, qui regroupe la plupart des fabricants de produits, les distributeurs et coopératives et les entreprises de déchets, comptabilise 60 t collectées en 2002 et prévoit 300 t pour 2003.
La principale difficulté est liée à la nécessité de faire valider le dispositif de collecte dans chaque province espagnole, chacune d’entre elles pouvant interpréter et appliquer différemment la réglementation déchets et transports. La contribution sur la reprise, d’un montant moyen de 0,3 euro/kg, doit obligatoirement figurer sur la facture. Et le logo doit être apposé sur l’emballage. Chaque point de collecte décide de sa politique de stockage, sachant qu’une autorisation de stockage des emballages est nécessaire, et plus ou moins difficile à obtenir selon les provinces.
Le dernier point d’achoppement de la filière espagnole touche aux difficultés d’élimination des EVPP collectés, un seul incinérateur étant accessible pour la province de Catalogne. L’élimination se fait le plus souvent en France ou en Hollande. Des essais de recyclage (mélange avec céramique, piquets pour serre) sont en cours.
La récupération des PPNU n’est pas envisagée en l’absence de financement public.
A.V.

Lire la suite ...

Monde : Le Sénégal élimine 426 t de produits phytos
La récupération des produits phytosanitaires périmés ne concerne pas que l’Europe. En Afrique, c’est le Sénégal qui cherche à se éliminer plusieurs centaines de tonnes de produits inutilisables stockés depuis plusieurs dizaines d’années. Il s’agit pour l’essentiel de produits destinés initialement à la lutte contre les criquets et les oiseaux. Selon la direction de l’environnement du Sénégal, l’appui financier des Pays-Bas permettrait la récupération de 426 t de ces produits, qui devraient être détruits en Allemagne.
A.V.

Lire la suite ...

Formation : Colloque “Mieux traiter”
L’Association Française pour la protection des Plantes (AFPP) organisera à Orléans, les 10 et 11 mars 2004, un colloque sur le thème des traitements phytosanitaires. Les débats se feront autours des bonnes pratiques de pulvérisation, la gestion des déchets et la protection de l’opérateur.
Contact : Association Française de la Protection des Plantes, 6 boulevard de la Bastille, 75012 Paris. Tél. : 01 43 44 89 64. Fax : 01 43 44 29 19.
http://www.afpp.net

Lire la suite ...


© ADIVALOR 2019 - mention légale