Adivalor

Actualités

Actualités

Economie circulaire

Dans les Pyrénées-Orientales, les ostréiculteurs se sont associés aux viticulteurs pour leur transmettre des coquilles d’huîtres. Elles sont concassées pour être ensuite déposées au pied des vignes. Cette technique a été créée il y a trois ans.


Le but pour les viticulteurs est de faire profiter du calcium et des oligo-éléments contenus dans les coquilles à leurs vignes.


Cette technique "va permettre un meilleur développement de la vigne pour produire des vins un peu plus minéraux, pour des blancs secs (…) cela apporte des oligo-éléments qui permettent un meilleur développement du système racinaire", décrit Paul-Louis Moigne, viticulteur. Dans certains cas, des marchands d’huîtres ont déjà cédé près de 15 tonnes de leurs coquilles.

 Le passage de l’édition des initiatives du journal 12/13 de France 3 : https://www.francetvinfo.fr/

PARTAGEZ