ISO 9001

Sommaire - Juin 2004



Image non disponible DéCHETS DE L'AGRO-FOURNITURE
Image non disponible

L’agriculture raisonnée en BD
35 000 exemplaires d’une bande dessinée présentant les bonnes pratiques et la qualification “agriculture raisonnée” seront distribués lors de Terres en fêtes à Arras les 11,12 et 13 juin. Une troisième BD à l’initiative des Chambres d’agriculture du Nord-Pas-de-Calais-Picardie. Montrer que la qualification est accessible à de nombreux agriculteurs et rassurer les consommateurs sont les deux principaux objectifs. Les conseils régionaux et l’agence de l’eau Artois-Picardie devraient participer au financement (100 000 euros au total) M.-P. C.

Lire la suite ...

Sopave augmente sa capacité de traitement
La société Sopave (société pour l’amélioration et la valorisation de l’environnement), installée dans l’Aveyron, recycle les sacs et les films. L’installation d’une deuxième ligne de débourbage lui permet actuellement de traiter 30 000 tonnes brutes de films agricoles usagés par an, soit près d’un quart de la consommation annuelle française. Un tonne de plastique recyclé à partir des films agricoles usagés permet la fabrication de 13 500 sacs de 50 litres ou 7 000 sacs de 100 litres. Les capacités de recyclage de la Sopave s’étendent aux films fins ou épais, d’ensilage, de paillage ou d’enrubannage, ainsi que le traitement des sacs d’engrais de 50Kg.
Pour plus d’informations http://www.sopave.fr/
A.C.

Lire la suite ...

Les professionnels du plastique agricole annocent la création de l'APE
A l’occasion de l' assemblée générale annuelle du comité des plastiques agricoles (CPA), qui a eu lieu les 29 et 30 avril derniers, les acteurs de la filière plasticulture ont annoncé la création d’ici la fin de l’année de l’association Plastiques et Environnement (APE), destinée à assurer la gestion des plastiques agricoles. Composée de fabricants et metteurs sur le marché ainsi que de représentants de la distribution et d’organisations professionnelles, cette structure se chargera de collecter les moyens financiers et de définir les principes de fonctionnement dela filière . Un système d’accords devrait être mis en place entre l’association, les distributeurs et les fabricants. Ces derniers financeront l’APE selon les volumes développés par les distributeurs. Les partenaires de la filière souhaite voir confier à Adivalor la gestion opérationnelle du dispositif, qui impliquera également les distributeurs (pour l'entreposage et le regroupement) et les exploitants agricoles ( pour la collecte et la préparation des films : nettoyage, mise en balle, ...).ADIVALOR aurait également à charge de recenser les besoins, faire un état des lieux et d'appuyer les acteurs locaux et de procéder à l’élimination des plastiques.
A.C.

Lire la suite ...


© ADIVALOR 2019 - mention légale